02 41 42 18 50

28 rue de la Röe - 49100 ANGERS

02 41 42 18 50

28 rue de la Röe - 49100 ANGERS

Le Gongfu Cha

Le gongfu cha est une méthode d’infusion chinoise, qui concerne les thés wulongs, les thés rouges, et les thés sombres. Prenant sa  source dans l’ouest de Guangdong et contemporain des premiers Dancongs (wulongs de la région), sa sophistication lui vaut souvent le terme de « cérémonie ». Pourtant, l’absence de codes établis et de liaison religieuse ainsi  ne permettent pas de lui attribuer ce qualificatif. C’est une façon de préparer le thé, et rien de plus.

L’idée est simple : un dosage fort, un temps d’infusion court et des réinfusions multiples. Cela permet de bien démarquer chaque étape d’évolution d’un thé avec une concentration importante, et d’en tirer ainsi un maximum de complexité. On utilise pour cela de petits instruments, un infuseur d’une douzaine de centilitres pour 3 ou 4 personnes, avec des tasses qui ne dépassent pas 5cl. Le nombre d’infusions peut varier suivant les thés et surtout la qualité de ceux-ci, de 7 à 8 passages pour les plus modestes à une trentaine d’infusions pour les meilleurs. A partir d’un certain niveau, il est indispensable d’utiliser le gongfu cha pour comprendre toute l’envergure d’une production. On n’utilise pas pour de timer ou de montre pour contrôler les temps d’infusion

Le matériel nécessaire :

Nous allons traiter ici de la forme simple du gongfu cha, employée chez les producteurs et les amateurs.

Il vous faut:

  • Un plateau à gongfu cha
  • Un infuseur de 10 à 15cl. On en Utilise surtout 2 : La théière en terre cuite et le zhong, gaiwan, ou la théière en porcelaine.
  • Un réceptacle. Petit pot en verre ou en porcelaine.
  • Un porte Bonheur. En Chine ce sont des petits sujets en terre cuite, mais un caillou de votre jardin ou n’importe quoi qui ne craint pas l’eau et a de la valeur pour vous.
  • Une paire de pinces en bambou

Déroulement :

  • Commencez par remplir l’infuseur vide d’eau à température. Attendez quelques instants, puis videz l’eau dans le réceptacle, puis dans les tasses, et pour finir sur le porte bonheur en prenant les tasses avec la pince.
  • Mettez le thé dans l’infuseur.Remplissez l’infuseur d’eau puis, sans attendre, réceptacle, tasses et porte bonheur. Et oui, on jette la première infusion !
  • Remplissez l’infuseur, attendez dix à vingt secondes, puis servez dans le réceptacle puis dans les tasses. Servez les tasses avec la pince.
  • Lorsque toutes les tasses sont vides, Resservez en suivant le même processus.

Remarques :

  • En chine, la politesse veut que lorsque l’on ne veut plus boire, on laisse du thé dans la tasse. On ne remplit donc jamais une tasse dans laquelle il reste du thé.
  • A chaque infusion, vous pouvez augmenter légèrement le temps d’infusion.
  • Les infusions les plus intéressantes sont situées entre la troisième et la cinquième tasse suivant les thés.
  • L’utilisation des pinces a un sens hygiénique. On ne manipule pas à la main des objets qui vont à la bouche.

D’autres articles pourraient vous interesser !

L’eau : qualité et température

Dans le milieu des amateurs, on dit souvent que l’eau est la mère du thé. Idéalement, on utilise une eau du même terroir que celui du thé, ce qui, pour nous européens, pose quelques problèmes évidents. En effet, sa qualité, ses propriétés et sa température peuvent...

Préparer un thé japonais

Les thés japonais, à l'identité très marquée, nécessitent un mode de préparation approprié si l'on ne veut pas que la dégustation tourne à la catastrophe. Il exprimeront ainsi toute leur profondeur, notamment avec les réinfusions qui mettront en relief l'évolution du...

L’infusion libre en détail

En chine, pays d’origine du thé, les méthodes d’infusions sont radicalement différentes de celles que l’on connait en Europe, et les belles productions de ce pays sont fabriquées dans le but d’être préparées suivant ces méthodes. La méthode d’infusion la plus...

Les méthodes d’infusion

Dans les pays producteurs, il existe plusieurs façons de préparer un thé, qui vont varier selon les familles, origines, ou lieux de consommation. La manière de procéder la plus connue en Europe est ce qu'on appelle la grande infusion en théière. Les premières théières...
0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetour à la boutique