02 41 42 18 50

28 rue de la Röe - 49100 ANGERS

02 41 42 18 50

28 rue de la Röe - 49100 ANGERS

Préparer un thé japonais

Les thés japonais, à l’identité très marquée, nécessitent un mode de préparation approprié si l’on ne veut pas que la dégustation tourne à la catastrophe. Il exprimeront ainsi toute leur profondeur, notamment avec les réinfusions qui mettront en relief l’évolution du thé au fil de la dégustation.

Dans le cas d’une dégustation traditionnelle on aura besoin de :

  • 1 Kyusu ou 1 Hohin (théières japonaises traditionnelles, la fonte n’étant pas utilisé comme théière mais comme bouilloire)
  • 1 Yuzamashi (récipient pour faire refroidir l’eau)
  • x tasses (x correspondant au nombre d’invités)
  • Du thé japonais (évidemment!)
  • 1 thermomètre (facultatif)
  • 1 bouilloire

Avant toute chose assurez vous d’avoir des ustensiles propres et prêts à la dégustation.

  1. Faites bouillir de l’eau. L’eau bouillie renforce le goût du thé japonais et les sensations en bouche.
  2. Versez l’eau de la bouilloire dans la théière vide.
  3. Versez l’eau de la théière vide dans les tasses.
  4. Versez l’eau des tasses dans le yuzamashi. Ces transvasements successifs ont pour but de faire baisser la température de l’eau. A ce moment vous devriez avoir une eau entre 65 et 70°C. Pour un thé grillé ou un genmaicha, versez directement dans le yuzamashi sans passer par les tasses.
  5. Pesez le thé et mettez le dans la théière. référez-vous au dosage inscrit sur le paquet. Une cuillère à café normale (pas Ikea) contient a peu près deux grammes de thé japonais.
  6. Versez sur les feuilles l’eau contenue dans le yuzamashi. Laissez infuser le temps indiqué sur le paquet.
  7. Versez le thé dans les tasses suivant cet ordre :
    1. Moitié de tasse 1
    2. Moitié de tasse 2
    3. Moitié de tasse 3
    4. Moitié de tasse 3
    5. Moitié de tasse 2
    6. Moitié de tasse 1
  8. Répartissez les dernières gouttes suivant le même schéma. Cela a pour effet de mélanger l’infusion pour que tout le monde ait la même force de thé dans sa tasse.
  9. Procéder de la même façon pour les infusions suivantes, en versant d’abord dans le yuzamashi, puis dans les tasses, et enfin dans le yuzamashi (la théière étant occupée par les feuilles de thé).

Une version plus moderne, plus facile et nécessitant moins d’accessoires,  consiste à utiliser une verre, un filtre (genre panier de théière), et une bouilloire thermostatée ou une bouilloire avec un thermomètre. Faites chauffer l’eau à bonne température, versez sur les feuilles dans le filtre. Laissez infuser, retirer le panier et réservez-le. Après avoir bu, vous pouvez utiliser les feuilles pour d’autres infusions.

D’autres articles pourraient vous interesser !

L’eau : qualité et température

Dans le milieu des amateurs, on dit souvent que l’eau est la mère du thé. Idéalement, on utilise une eau du même terroir que celui du thé, ce qui, pour nous européens, pose quelques problèmes évidents. En effet, sa qualité, ses propriétés et sa température peuvent...

L’infusion libre en détail

En chine, pays d’origine du thé, les méthodes d’infusions sont radicalement différentes de celles que l’on connait en Europe, et les belles productions de ce pays sont fabriquées dans le but d’être préparées suivant ces méthodes. La méthode d’infusion la plus...

Les méthodes d’infusion

Dans les pays producteurs, il existe plusieurs façons de préparer un thé, qui vont varier selon les familles, origines, ou lieux de consommation. La manière de procéder la plus connue en Europe est ce qu'on appelle la grande infusion en théière. Les premières théières...

Le Gongfu Cha

Le gongfu cha est une méthode d’infusion chinoise, qui concerne les thés wulongs, les thés rouges, et les thés sombres. Prenant sa  source dans l’ouest de Guangdong et contemporain des premiers Dancongs (wulongs de la région), sa sophistication lui vaut...
0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetour à la boutique